Skip navigation

Mon amour malgré tout. Malgré ma vie. Malgré mes morts. Continuer à t’aimer comme on respire. Comme la première inspiration d’un nouveau né. Brûlure dans la poitrine. Poumons déchirés par cette pulsion essentielle, vitale. Vivre. Et t’aimer. Puisque c’est la même chose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :