Skip navigation

Encore une fois te laisser parcourir la carte du ciel imprimée sur ma peau. Tu comptes et recomptes. Rituel, talisman contre les ombres de ton coeur. Ce ciel à l’envers sur mon torse, qui sous ton regard devient plus beau encore que celui qui éclaire, paisible, la nuit qui entre par la fenêtre. Souffle chaud de l’été. Souffle doux sur ma nuque, le tien, quand tu t’assures encore que chaque constellation est bien à sa place sur mon dos. Je t’écoute chuchoter ce compte magique. Chaque unité, comme un battement de coeur.

Une folie infinie d’étoiles sous tes doigts.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :