Skip navigation

Ses premiers pas sur la terre ferme étaient hésitants, fragiles, comme s’il n’était pas certain de pouvoir encore produire le suivant. Et pourtant il marchait. Après tout ce temps. Le voyage de retour avait été interminable. Il repensait à son départ, à l’euphorie qui l’avait alors porté et lui avait fait trouvé le trajet si court. Il en avait savouré chaque jour. Il avait alors l’étoffe des héros, il la sentait en lui. Et le bras long. « Coupe les manches, ça te fera un petit boléro » lui avait lancé le capitaine Déprauge après quelques verres, la veille du lancement. Il souriait en repensant que, sur l’instant, il n’avait pas compris la plaisanterie.

Deux ans qu’il était parti explorer les confins les plus sombres de ce coin de galaxie. La première mission dans ces recoins obscures. Il y avait découvert des couleurs et une lumière qui avaient marqué son regard à jamais. Et malgré les attaques d’une vieille maladie martienne, chronique, souvenir de ses années de formation à l’Ecole Martienne de Formation des Pilotes, cette mission solitaire resterait à jamais la plus belle de sa carrière. Et pourtant. Pourtant que ce vaisseau était exigu, que la solitude, parfois, pouvait être pesante.

Il se retourna, jeta un coup d’oeil à la porte encore ouverte du petit vaisseau fumant et mutilé par deux années de vents solaires et de tempêtes de météorites. Son regard accrocha l’indicateur de température. Celui-ci indiquait 451 degrés Fahrenheit. Quelque chose clochait finalement. Demain il en parlerait à Ray, l’ingénieur en charge des instruments de mesure. Demain. Oui.

Pourquoi l’imparfait ? Parce que la perfection n’existe pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :